04 – Yencil le Stratège 2020-10-17T17:40:24+02:00

NOUVELLE
Toutes les aventures du Cycle de Barcil peuvent être lues indépendamment les unes des autres,
et dans l’ordre que vous souhaitez !

Illustrateur : Xavier Drago

Résumé

Yencil, le Dieu de la Guerre, veille sur les peuples foisonnant à la surface de Barcil. Son œil diaphane scrute du plus profond des âges le destin des mortels. Sa volition façonne leur destin ; ses Bainges font régner sa loi sur le monde. Son obsession, conserver l’Équilibre entre les morts et les vivants. Mais la quiétude des royaumes vacille. Essaimés à travers le continent, les conflits secouant les peuples menacent l’Équilibre. L’harmonie rompue, ce sera l’avènement d’une nouvelle ère de chaos.

Alors, du fond de son domaine, Yencil scrute le parcours du Nain Ikor. Ce dernier, un valeureux émissaire aux qualités incontestables de baroudeur, a été lancé par son roi sur les traces de Linn, son confrère et prestigieux membre de la Phalange des Cinq. Disparu en quête de formidables rubis enfouis dans l’antre d’un dragon, Linn n’a plus donné de signe de vie depuis des lunes.

Chaperonné par la Bainge Orglin, le parcours d’Ikor le pousse à traverser les paysages millénaires de la sylve des Elfes et du désert graniteux des Nains.

Cependant les vices des mortels sont un puits sans fond. Et faire main basse sur le trésor hante bien des esprits. Malgré leur alliance historique, Elfes et Nains rivalisent, envenimant chaque jour un peu plus la situation. Cupidité et orgueil, arrogance et ambition font trembler l’alliance. La guerre et ses calamités sont proches.

Ikor saura-t-il éteindre l’hostilité entre les deux peuples ?
Yencil parviendra-t-il à conserver l’harmonie du monde ?

Format du livre : 13x20cm
Nombre de pages : 78
ISBN : 9781690182757

Extraits à lire

Chapitre 1

Chapitre 3

Carte du monde de Barcil

Où commander ?

La nouvelle « Yencil le Stratège » est disponible en version brochée et en version E-book Kindle.

L’ouvrage en version brochée est disponible dans toutes les bonnes librairies.
Il vous suffit de vous munir du numéro ISBN : 9781983362231.

Pour ceux et celles qui n’ont pas de librairie de quartier, voici ci-dessous quelques liens pour vous procurer l’ouvrage :

L’avis des lecteurs

« C’est passionnant de bout en bout. »

« J’ai beaucoup aimé revoir des personnages des nouvelles précédentes, et les suivre dans cette aventure là. »

« Ces nouvelles peuvent vraiment être lues indépendamment sans problème, et elles sont tout de même complémentaires. »

« Ca rend l’histoire d’autant plus intéressante car on a deux intrigues à la fois totalement emmêlées et détachées. »

« J’ai adoré l’humanité des divinités qui ne possèdent pas un physique parfait et musclé à jalouser ou à admirer. Ils ont des caractéristiques de mortel tout en dégageant la puissance des dieux. »

« Très peu de temps mort, une découverte de l’univers de Barcil tout en action, des descriptions brèves et fort bien amenées. »

« Comme celles que j’ai déjà lu, cette nouvelle est dynamique, et visuellement énorme. »

« Parlons rapidement de la plume de l’auteur qui est toujours aussi accrocheuse et addictive. »

« Une plume imagée, avec de belles valeurs et un monde fantastique où les dieux jouent aux dés… »

« J’ai été plongée directement dans l’action et il y en a tout le long. »

« Le récit fait dix chapitres sur un peu plus de cinquante pages et pourtant, il est chargé d’informations : une prouesse d’écriture ! »

« Une belle réussite de réflexion de Jean-Marc Dopffer, et j’attends la suite avec impatience. »

« C’est un personnage mystérieux que j’ai adoré découvrir, apprendre à connaître sa vie comme ses objectif, j’ai adoré voir « l’envers du décor » et le voir ainsi en action. »

« Dans Yencil, Jean-Marc commence à les relier et le résultat est : une folle envie de replonger dans les 1ères nouvelles afin de bien resituer les personnages et leur personnalité. »

« Jean-Marc Dopffer nous offre une autre nouvelle tout aussi passionnante que Gienah la mercenaire. »

« Dans cette nouvelle, on retrouve les grands classiques de la fantasy: des nains, des elfes, de l’épique, bref, que des choses vues et revues mais dont on ne se lasse pas quand le style est là. Et ici, c’est le cas ! »

« Pour ceux dont le format nouvelle peut être rédhibitoire, celle-ci est suffisamment longue pour être proche du roman. »

« Bien écrite, elle puise sa force dans la solennité des enjeux entre les royaumes et la guerre de pouvoir des dieux. »