Le concept 2019-09-16T23:22:55+02:00

Le concept

10 NOUVELLES et 1 ROMAN !

Les aventures déjà parues à ce jour :

01 – Orglin la Primitive
02 – Etolien le Manchot
03 – Gienah la Mercenaire
04 – Yencil le Stratège

Toutes les aventures du Cycle de Barcil peuvent être lues indépendamment les unes des autres, et dans l’ordre que vous souhaitez !

L’univers se construit un peu plus chaque jour.
Chaque aventure présente un nouveau personnage, tous  seront réunis pour dans une grande aventure dans le roman…

Le Cycle de Barcil est un voyage dont les multiples escales parcourent les époques et les paysages du monde de Barcil. Le navire littéraire sur lequel vous prenez pied vous fera naviguer sur des eaux ‘fantasy’, traverser des tempêtes de ‘science-fiction’.

Chaque récit aborde la vie d’un roi ou d’un ruffian, d’un assassin ou d’un Dieu. Les aventures se croisent et s’entremêlent, peignant une toile et un univers aux multiples nuances.

Reflet de notre monde réel, le Cycle de Barcil est, lui, imaginaire. Et chaque histoire véhicule un message spécifique. Le lecteur, en découvrant et s’invitant dans les aventures de chacun des personnages, pourra tracer un parallèle réel avec un trait de caractère humain. Parce qu’une œuvre de fiction est un puissant outil fouillant les failles, tout autant que la beauté, de l’âme humaine.

Le monde

Barcil est un monde d’une étonnante et mystérieuse beauté, qui parfois aussi révèle des aspects laids, terribles et dangereux.

Des montagnes gigantesques plissent à l’infini son paysage. Chapeautées de neige et dominant des royaumes souterrains aussi profonds que sombres, elles surplombent des forêts touffues où l’air pénètre à peine.

Disséminées sur tout le continent, un voyageur traversera des citadelles aux tours vertigineuses, des bastions à la masse sombre réfugiés derrière des portails bardés de fer ; des villes bâties sur des lacs, dans des arbres, sous des collines.

Et, loin au-dessus de la surface frétillante de Barcil, la Mère, créatrice de toutes choses, veille sur l’Équilibre. Cette harmonie si précaire et pourtant si puissante entre les morts et les vivants. Ainsi, depuis la nuit des temps, la vie s’écoule. Orchestrée par les Dieux, la vie des peuples mortels ne tient qu’aux fils tendus par eux.

Mais l’Équilibre est-il immuable ?
La Mère est-elle la créatrice originelle de toutes choses ?
Les Dieux ont-ils des ambitions secrètes ?
Les mortels sont-ils capables d’infléchir la création de la Mère ?