Les auteurs et les fins de chapitre

Un récit, ça se découpe, ça se construit et se décortique.

L’art de donner envie au lecteur de tourner la page, encore et encore, pour cheminer dans les aventures de nos personnages et finalement parvenir au fameux mot « fin » n’est pas une mince affaire, loin s’en faut.

Une des clefs pour y parvenir (mis à part tenir d’une main de fer le suspense, la tension et contrôler le fil du récit), consiste à bien gérer ses fins de chapitre. Difficile de trouver le bon moment, la bonne méthode pour interrompre une action, mais parfois mieux vaut couper net.

Pour cette raison, un écrivain doit maîtriser le scalpel aussi bien que le clavier.

En d’autres termes, l’art consiste à réaliser sa césure au moment où le lecteur est tenu en haleine, ni plus (sinon la tension retombe) ni moins (sinon la scène n’a pas encore grimpé à son paroxysme).

Bien savoir chapitrer son récit, c’est maîtriser le rythme de son histoire.

2019-09-07T19:55:32+02:00 07/09/2019|Tags: |