Lecture : Tiago Solan – T1 Rançon d’état (Sergeef et Pezzi)

Résumé :
Des vallées afghanes au Sahel, les prises d’otages enrichissent chefs de guerre et émirs djihadistes. Tiago Solan, tireur d élite vétéran, est engagé comme mercenaire par la séduisante et impétueuse Ophelia Conti. Cette jeune et fortunée veuve italienne lui confie une mission audacieuse et périlleuse : s emparer d une rançon de plusieurs millions d euros destinée à de dangereux terroristes, au c ur du désert libyen. Son véritable but : se venger des meurtriers de son mari… En la mémoire d un époux, au nom d’un frère d’armes, Ophelia et Tiago ont chacun leurs raisons de faire payer les bénéficiaires de ce business juteux et sanglant.

Mon avis :
Une fois n’est pas coutume, cette dernière lecture porte sur une BD.

« Tiago Solan », BD signée Sergeef (au scénario) et Pezzi (au dessin) est parue en octobre 2016. L’histoire, un thriller géopolitique, nous fait voyager des vallées rocailleuses d’Afghanistan aux désert sableux du Sahel, en passant par le chaos libyen.

Le récit, bien ficelé et très documenté, les personnages évoluent dans l’histoire réelle. Leurs péripéties tournent autour des prises d’otages, de l’argent que cela génère et qui part dans de mauvaises mains.

Le premier volume, Rançon d’état, est basé sur le principe de l’ellipse temporelle. Nous entamons le récit par la fin ,puis, nous revenons 3 ans plus tôt, à la genèse de l’opération mercenaire qui va conclusion l’histoire. Une amorce de récit qui sonne plutôt bien.

Quant au dessin, la construction solide des ambiances et des personnages renvoie au réalisme de la série XIII.

Ce qui m’a plu dans cet album, c’est l’ambiance réaliste du projet, qui se rapproche de mon travail sur le roman « Embarqué(s) !« , où j’évoque les enjeux des conflits modernes…

Une BD prometteuse, donc, donnant l’eau à la bouche et l’envie de savoir la suite.

2019-09-08T17:53:57+02:00 08/09/2019|Tags: , |