Lecture : Guerre – Etre soldat en Afghanistan (Sebastian Junger)

Résumé :
Pendant quinze mois, Sebastian Junger a suivi une section américaine occupant un avant-poste dans une vallée perdue de l’est de l’Afghanistan, avec un objectif tout à la fois simple et ambitieux : faire comprendre ce qu’éprouvent les soldats – ce que c’est vraiment que la guerre. Dans ce livre, il donne un aperçu de ses divers éléments : la peur, le sens de l’honneur et la confiance qui s’établit entre les hommes. Il évoque des choses que les civils ne connaîtront jamais : l’attente paralysante avant le combat ; les énormes risques que prennent machinalement les soldats au feu pour protéger leurs frères d’armes ; le désarroi et la rage qu’on éprouve quand on tombe dans une embuscade. Page après page, « Guerre » éclaire la vie de ces hommes qui combattent pour nous : ce qu’est leur existence quotidienne, ce qu’ils voient, ce qu’ils découvrent, ce qu’ils ressentent. Junger fait appel à la biologie, à la psychologie et à l’histoire militaire pour expliquer les décisions qu’ils doivent prendre et pour les replacer dans leur contexte. « Guerre » décrit d’un regard aigu et avec une émotion sincère une expérience que très peu de gens parviennent véritablement à comprendre et qui reste aujourd’hui encore l’ultime épreuve que peut affronter la nature humaine.

Mon avis :
Sebastian Junger, reporter de guerre, a passé près d’un an (en 2008) auprès de soldats américains basés sur un avant-poste au fin fond de la vallée de Korengal en Afghanistan. Lieu réputé parmi les plus dangereux au monde à cette période, le reporter s’est retrouvé plongé au coeur de la guerre.

Il en a tiré cet ouvrage qui, bien au-delà de la multitude d’anecdotes rapportées, s’appuie sur beaucoup d’études militaires pour tenter de décrire ce qui se passe dans la tête d’un soldat. Autant d’émotions difficiles à décrire, et que les civils ne peuvent presque jamais ressentir.

Les études fouillent la psychologie humaine en s’attardant sur les questions fondamentales de la guerre : les temps de réaction du corps humain, le fait de tuer quelqu’un ou d’être tué par lui, d’où vient le courage, l’addiction au combat, la vie après l’armée…

Un ouvrage qui ne traite pas de politique, mais des soldats sur le terrain qui se font tirer dessus et vivent dans la violence de la guerre.

2019-08-30T22:33:09+02:00 30/08/2019|