Lecture : Une ville flottante (Jules Verne)

Résumé :
 » Plus qu’un vaisseau, c’est une ville flottante. Si le Great Eastem n’est pas seulement une machine nautique, si c’est un microcosme, un observateur ne s’étonnera pas d’y rencontrer tous les instincts, tous les ridicules, toutes les passions des hommes. « Les rumeurs vont bon train quand on franchit le pont du Great Eastern : des cabines jusqu’aux cales, il est question d’inquiétantes disparitions… Un des capitaines aurait péri noyé, un passager se serait égaré dans les profondeurs du navire, un mécanicien aurait même été soudé dans la boîte à vapeur ! Hypnotisé par la démesure du bâtiment, le narrateur embarque à son bord pour une traversée qui réserve bien des surprises.

Mon avis :
« Une ville flottante », du fameux Jules Verne, est paru en 1871, soit dans la première période d’activité de l’auteur. Il y retrace sous couvert de roman la traversée transatlantique qu’il a effectuée quelque temps plus tôt avec son frère. Le récit porte aussi la marque de son propre passé : une histoire d’amour contrariée, dont Jules Verne vécut les affres.

Quoi qu’il en soit, bien que non à la hauteur des chefs d’oeuvre de l’auteur qui suivront (20 000 lieues sous les mers, l’île mystérieuse pour ne cite que ceux-là), le texte nous plonge dans cette ambiance si particulière de l’oeuvre de Jules Verne.

2019-09-02T23:47:49+02:00 02/09/2019|Tags: |