Lecture : Les fourmis (Bernard Werber)

Résumé :
Le temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d’individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires… Ses armes aussi. Terriblement destructrices.

Lorsqu’il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu’il va à leur rencontre.

A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces «infraterrestres», au fil d’un thriller unique en son genre, où le suspense et l’horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses.

Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des… fourmis !

Mon avis :
Le premier roman de Bernard Werber (un auteur français) « Les fourmis » comporte déjà les prémisses de l’oeuvre complète qui suivra.

Une aventure d’insectes croisée avec celle d’une famille ayant hérité d’un appartement munie d’une cave profonde et mystérieuse.

En lisant le roman, nous ne pouvons que tracer un parallèle entre l’attitude de l’espèce humaine et celle des fourmis qui, chacune à sa manière, appréhende le monde qui l’entoure en fonction de sa taille et de ses capacités cognitives.

Un roman à lire !

2019-09-02T23:50:41+02:00 02/09/2019|Tags: |