Lecture : Black Sands – Unité 731 (Tiburce Oger et Mathieu Contis)

Résumé :
Pacifique, 1943. La guerre fait rage entre le Japon et les États-Unis. Les quelques rescapés d’un affrontement en mer échouent sur une petite île. Leur situation, déjà pas brillante, bascule dans l’horreur quand ils sont attaqués par des créatures, plus zombies que japonais… bientôtle caporal Joseph Gregovitz reste seul survivant. Mais le pire est encore devant lui : l’île abrite un laboratoire militaire japonais où les cobayes ne sont d’autres que… des humains. La course pour la vie commence.

Mon avis :
Tiburce Oger (l’auteur de Gorn), nous livre, avec Mathieu Contis au dessin, une longue Bande Dessinée (112 pages) qui combine plusieurs genres : guerre… et zombie.

Un mélange détonnant, d’autant plus fort que l’histoire est (librement) inspirée de faits réel : l’unité japonaise 731 ayant sévi durant la seconde guerre mondiale (voir vidéo ci-dessous).

L’histoire met en scène une équipe réduite de rescapés d’un navire américain coulé par un sous-marin japonais. Le groupe atterrit sur une île isolée dans le Pacifique. Mais au lieu de militaires japonais, l’île est peuplée de morts-vivants. Ainsi débute l’aventure du caporal Joseph Grégovitkz, qui devra se battre pour survivre et, en cours de route, rencontrera des commandos alliés infiltrés dans l’île.

Concernant le dessin, l’ambiance oppressante de la jungle est très réussie. Cela grâce notamment à l’utilisation de la palette des vert et jaune saupoudrés de touches de violet (pour marquer l’aspect sombre et inquiétant du contexte).

Ce qui m’a intéressé dans ce récit, c’est que le lecteur est interrogé sur les motivations des antagonistes : pourquoi l’unité a été créée, les commandos sont-ils ici pour sauver les prisonniers… ou s’emparer des documents des recherches ?

2019-09-03T20:46:23+02:00 03/09/2019|Tags: , |