H.P. Lovecraft

« Je ne participe jamais à ce qui m’entoure, je ne suis nulle part à ma place. »

H.P. Lovecraft

Howard Phillips Lovecraft (1890 – 1937), est un écrivain américain dont le nom est associé à l’horreur, aux récits fantastiques et de science-fiction.

En créant son non très célèbre mythe de Cthulhu, Lovecraft voulait montrer que le cosmos n’est pas anthropocentrique, que l’homme, forme de vie insignifiante parmi d’autres, est loin de tenir une place privilégiée dans la hiérarchie infinie des formes de vie. Ses travaux, profondément pessimistes et cyniques, remettent en question le Siècle des Lumières et le romantisme.

Les sources d’inspiration de Lovecraft, tout comme ses créations, sont relatives à l’horreur cosmique, à l’idée selon laquelle l’homme ne peut pas comprendre la vie et que l’univers lui est profondément étranger. Ceux qui raisonnent véritablement, comme ses protagonistes, mettent toujours en péril leur santé mentale.

Bien que le lectorat de Lovecraft fût limité de son vivant, sa réputation évolue au fil des décennies et il est à présent considéré comme l’un des écrivains d’horreur les plus influents du XXème siècle. De nombreux écrivains contemporains (Stephen King, Alan Moore, Neil Gaiman…) ont cité Lovecraft comme source d’inspiration principale de leur œuvre.

Les thèmes de prédilection de l’auteur…
Le savoir interdit
Ses personnages qui rencontrent les manifestations “vivantes” de l’incompréhensible deviennent souvent fous. Ces personnages, qui essayent d’utiliser ce savoir, sont systématiquement condamnés. Parfois, leurs travaux attirent des créatures malignes et, d’autres fois, ils sont détruits par des monstres qu’ils ont eux-mêmes créés.

Les influences extraterrestres sur l’humanité
Les entités du Mythe de Lovecraft ont des serviteurs humains/humanoïdes ; Cthulhu, par exemple, est vénéré par des cultes eskimo au Groenland et par des cercles vaudous en Louisiane. Ces dévots servent d’outil narratif à l’auteur. Beaucoup d’entités du Mythe sont trop puissantes pour être vaincues par des humains et sont si horribles que les rencontrer engendre irrémédiablement la folie.

La culpabilité héritée
Une autre idée récurrente chez Lovecraft est celle selon laquelle les descendants d’une lignée ne peuvent jamais échapper aux marques laissées par les crimes de leurs aïeux, quels que soient leur éloignement temporel et géographique.

Le destin
Les personnages de Lovecraft sont souvent incapables de contrôler leurs propres actions ou éprouvent des difficultés à en changer le cours. Certains d’entre eux pourraient être facilement libérés en prenant la fuite mais, soit cette possibilité ne se présente jamais, soit elle est compromise par certaines forces. En fait, fuir ou mourir ne sert bien souvent à rien et, dans certains cas, la fatalité concerne toute l’humanité et aucune échappatoire n’est possible…

Ce qui m’interpelle dans le travail de Lovecraft, c’est sa capacité à inventer des descriptions poignantes, qui ont tendance à faire regarder par-dessus son épaule lorsqu’on le lit de nuit…
Le revers de la médaille, c’est peut-être la lenteur avec laquelle les choses s’installent, et parfois le manque d’action tant la part psychologique prend le dessus…

Voir le site officiel.

2019-09-06T21:17:21+02:00 06/09/2019|Tags: |