Lecture : Ça (Stephen King)

Résumé :
Tout avait commencé juste avant les vacances d’été quand le petit Browers avait gravé ses initiales au couteau sur le ventre de son copain Ben Hascom.

Tout s’était terminé deux mois plus tard dans les égouts par la poursuite infernale d’une créature étrange, incarnation même du mal. Mais aujourd’hui tout recommence.

Les enfants terrorisés sont devenus des adultes. Le présent retrouve le passé, le destin reprend ses droits, l’horreur ressurgit. Chacun retrouvera dans ce roman à la construction saisissante ses propres souvenirs, ses angoisses et ses terreurs d’enfant, la peur de grandir dans un monde de violence.

Mon avis :
Stephen King nous immerge dans l’histoire d’une petite ville de Derry, dans le Maine, depuis sa création par les pionniers américains jusqu’à nos jours (en 1984).

Le récit est articulé sur deux axes principaux : les atrocités commises dans la ville en 1957-58 et en 1984. Nous suivons le parcours d’un groupe d’amis, des gamins dans les années 50, devenus des adultes dans les années 80. Amnésiques depuis leur première aventure, les adultes se remémorent par bribes leur jeunesse.

J’ai particulièrement apprécié la façon dont l’auteur a su emmener le lecteur à travers les différentes époques, tracer les parallèles entre les actions passées et présentes. A la manière d’un archéologue, nous découvrons l’essence même de Ca, creusons dans les égouts pour plonger dans l’horreur du monstre affamé.

Le point d’orgue de l’histoire arrive lorsque les deux histoires se mêlent et se mélangent. Stephen King parvient, grâce à une subtile utilisation des mots, à nous faire comprendre dans quelle époque nous nous trouvons, et bascule d’un paragraphe à l’autre entre l’une et l’autre. Une grande maîtrise !

C’est un livre qui est devenu un classique du genre de l’horreur, qui reste à découvrir.

2019-09-11T22:27:24+02:00 11/09/2019|Tags: |