Lecture : Le dernier jour d’un condamné (Victor Hugo)

Résumé :
 » Encore six heures et je serai mort. Est-il bien vrai que je serai mort avant la fin du jour ?  » Bientôt, sa tête roulera dans la sciure. Jugé, emprisonné, enchaîné, il attend dans l’épouvante.  » J’ai peur  » – et notre peur grandit avec la sienne. L’aumônier viendra, puis les assistants du bourreau. Il montera dans la charrette, traversera la foule hideuse. Au bout de la marche au supplice, l’apparition de la guillotine. On dit qu’on ne souffre pas, que c’est une fin douce, mais qui le sait ?
Avec lui, nous vivons ce cauchemar, cette absurdité horrifiante de la peine capitale que personne avant Victor Hugo n’avait songé à dénoncer.

Mon avis :
Victor Hugo nous livre ce chef d’oeuvre, certes assez court, qui dénonce la peine de mort.

Pour appuyer son propos, il a choisi un homme coupable, qui ne crie pas son innocence. Nous ne connaissons pas son meurtre, ce qui laisse libre court à l’imagination du lecteur.

A travers le récit du condamné, heure par heure et minute par minute, Victor Hugo nous fait vivre les affres de cet homme qui sait qu’il va mourir. L’auteur creuse les facettes de ce moment de souffrance immense, fait sinuer la peur, l’horreur et les interrogations au fil des pages.

A la lecture de ce livre, nous comprenons aisément (par le style resté moderne, l’impact émotionnel provoqué…) qu’il s’agit bel et bien d’un classique.

2019-09-12T22:42:23+02:00 12/09/2019|Tags: |