Lecture : Le photographe (Lefèvre et Lemercier)

Résumé : 
En 1986, le photographe Didier Lefèvre rejoint une mission de Médecins sans frontières en Afghanistan, alors en guerre contre l Union soviétique, pour acheminer une aide médicale à travers les montagnes. Didier Lefèvre et Emmanuel Guibert nous racontent ce long périple, jalonné de rencontres et de dangers, sur la trame du reportage photographique réalisé sur place par Didier Lefèvre. À la croisée du dessin et du photoreportage, un récit poignant et profondément humain, habité de figures exceptionnelles.

Mon avis :
Non, il n’y a pas d’artifice dans le graphisme, ni dans le dessin de l’auteur.

Tout réside dans l’agencement et l’alternance subtile entre dessins et photos. Les illustrations jouent le rôle de lien, d’articulation, entre chaque prise de vue. Elles s’effacent et sont ni plus ni moins au service des photographies, les stars de cet ouvrage. Et, petit à petit, ce sont bien les photos qui deviennent la clef de voûte de l’histoire, du récit, du projet tout entier.

Nous découvrons donc, tout au long de la lecture du livre, des bouts de bobines de films (car non, à l’époque le numérique n’existait pas). Les photos sont tantôt contextuelles, tantôt difficiles à regarder – car le sujet du reportage est la médecine de campagne et de guerre en milieu désertique – et les reportages photos prennent alors toute leur dimension, supportées par les images et les dialogues retranscris par l’auteur.

Il s’agit d’un livre qui m’a beaucoup touché puisqu’il fait écho à mon propre roman  » Embarqué(s) ! « , dont le thème de fond consiste à faire découvrir au lecteur les coulisses du métier de photoreporter.
Pour en savoir plus, cliquez ici !

2019-09-14T23:47:47+02:00 14/09/2019|Tags: , |